Accueil du site > New York sur un nuage

New York sur un nuage

aCTuaLiTéS
20 mars 2019

Big Apple a accueilli en 2018 65,2 millions de touristes, dont 13,5 millions de visiteurs étrangers. L’avenir s’annonce plutôt rose pour la ville la plus cosmopolite des USA.

Année après année, New York accumule les succès de fréquentation. 2018 n’a pas dérogé à la règle avec 65,2 millions de visiteurs, la part des visiteurs Américains étant de loin la plus élevée puisqu’elle frise les 80 %, ce qui veut dire que les visiteurs étrangers ne représentent que 20 % du total, soit 13,5 millions. Notons au passage que les Français avec 807 000 arrivants fournissent tout de même 6,2 % du total des arrivées d’étrangers – en hausse de 5,2 % – derrière les Britanniques, les Chinois et les Brésiliens. Dans cet océan de chiffres, signalons que le secteur Mice a représenté 6 millions d’arrivées l’an dernier à New York, un marché très dynamique selon Fred Dixon, le Président de New York & Company, la structure en charge de la promotion touristique de la ville.

Une ville qui ne cesse d’investir pour développer ses infrastructures d’accueil, à commencer par ses plateformes aéroportuaires. 3 d’entre elles – JFK, LaGuardia et Newark – enchainent les chantiers d’envergure pour renforcer leur potentiel. A JFK, 13 milliards de dollars sont notamment consacrés à la construction d’un nouveau terminal dédié à American Airlines et British Airways, un Hôtel TWA de 512 chambres devant voir le jour d’ici à l’été. Du côté de LaGuardia, un nouveau hall d’accueil de 243 000 m² vient de voir le jour et la refonte du terminal principal a mobilisé plus de 8 milliards de dollars. Enfin, Newark consacre 2,4 milliards de dollars pour la réalisation d’un nouveau terminal de 93 000 m² dont l’ouverture est prévue en fin 2022.

Intra-muros, New York muscle également son offre, avec dans le secteur de Hudson Yards, l’extension du Jacob K. Javits Convention Center pour la modique somme de 1,5 milliard de dollars, incluant d’ici à 2021 la création de 93 000 m² de nouveaux espaces évènementiels, l’arrivée de plusieurs enseignes hôtelières d’ici à la fin de l’année 2019, Equinox Hotel, Courtyard by Marriott et Aloft New York Chelsea North.et aussi la réouverture du Playboy Club après 30 ans de fermeture. Ce club de charme dont la décoration rappelle celle de la célèbre Playboy Mansion offre un cadre original pour un cocktail servi par de jeunes et jolies hôtesses en tenue de bunny. Du côté de Lower Manhattan, outre le renouveau du Seaport District 1 avec entre autres l’aménagement du Pier 17 dominé par un toit en terrasse de 4 000 m² qui accueille des concerts et des évènements privés, signalons l’ouverture du Statue of Liberty Museum abrité dans un bâtiment doré au toit végétalisé, et le renforcement du pôle hôtelier avec un AC Dowtown du groupe Marriott et un Moxy Downtown. Enfin, sur Midtown Manhattan, le Museum of Modern Art (MoMA) va d’ici au 21 octobre, date de réouverture après 4 mois de fermeture, gagner 30% de surfaces supplémentaires ; le second plus haut building de Manhattan culminant à 420 m, One Vanderbilt, sera achevé en 2020 et abritera un restaurant de 1 000 m² supervisé par le Chef Daniel Boulud et comptera une plateforme d’observation intérieure et extérieure à 335 mètres du sol, offrant un panorama extravagant sur le Chrysler Building. Mentionnons enfin parmi les ouvertures hôtelières, celles de l’AC Hotel New York Times Square, de 2 établissements du groupe Pestana et de l’Aman New York.

Pour plus d’informations : www.nycgo.com

 

Informations légales I MeeT and TRaVeL MaG - 32 rue du Faubourg Poissonnière 75010 Paris I Réalisation 100% WEB