Accueil du site > Le tourisme en berne

Le tourisme en berne

aCTuaLiTéS
2 février 2021

La crise de la Covid-19 a eu des effets dévastateurs en 2020 sur le tourisme mondial qui a enregistré les plus mauvais résultats de son histoire

Le constat que dresse le dernier baromètre de l’OMT – l’Organisation Mondiale du Tourisme – est sans appel : les arrivées internationales ont chuté de 74 % en 2020 par rapport à 2019, ce qui correspond à un milliard d’arrivées en moins suite à l’effondrement sans précédent de la demande et de l’instauration généralisée de restrictions imposées par les gouvernements. Cette mise à l’arrêt des déplacements internationaux a représenté une perte de recettes estimée à 1 300 milliards de dollars, c’est-à-dire 11 fois plus que la perte enregistrée durant la crise économique de 2009. L’OMT estime que 100 à 120 millions d’emplois directs sont menacés dans le secteur, dont une grosse partie dans les petites et moyennes entreprises.

Si 2020 a été la pire année que le tourisme a connu en temps de paix, 2021 risque de ne pas être non plus un bon millésime en raison de la reprise de l’épidémie dans de nombreuses régions du monde, notamment en Europe. Si « beaucoup a été fait pour rendre les voyages internationaux sûrs, nous sommes conscients que la crise est loin d’être terminée » souligne le Secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili qui ajoute que « les mesures de réduction des risques, notamment le dépistage, le traçage et les certificats de vaccination, sont fondamentales pour préparer le redressement ». Un redressement qui risque d’être plus long que prévu si l’on se réfère aux nouvelles mesures adoptées par de nombreux états qui imposent des quarantaines et des tests obligatoires, voire une fermeture totale de leurs frontières. La généralisation de la vaccination devrait heureusement d’ici à l’été aider à rétablir la confiance des consommateurs et favoriser progressivement une reprise des déplacements. Selon une enquête réalisée auprès d’un groupe d’experts de l’OMT, 45 % des sondés estiment les perspectives plus favorables pour 2021, 25 % tablant sur des résultats comparables et 30 % s’attendant à de plus mauvais résultats. Mais, signe d’une dégradation des perspectives globales de rebond en 2021, 50 % des experts interrogés n’attendent pas ce rebond avant 2022 (+ 29 % par rapport à octobre 2020). A plus longue échéance, la plupart des experts ne prédisent de retour aux niveaux d’avant la pandémie avant 2023. Ils sont 43 % à citer 2023, mais 41 % ne l’imaginent qu’en 2024. Ce qui corrobore les scénarios envisagés par l’OMT indiquant qu’il faudra de deux à quatre ans au tourisme pour retrouver réellement les niveaux de 2019. Signalons enfin que c’est l’Asie-Pacifique qui a été la région du monde la plus impactée par la pandémie avec une chute des arrivées évaluée à 300 millions, suivie de l’Afrique et du Moyen-Orient qui ont enregistré une baisse de 75 %.

Pour plus d’informations : https://www.unwto.org/fr

 

Informations légales I MeeT and TRaVeL MaG - 32 rue du Faubourg Poissonnière 75010 Paris I Réalisation 100% WEB